Les Approches amoureuses au théâtre

mercredi 30 mars à 20h
et
samedi 2 avril à 16h


Que deviennent les déclarations d’amour au théâtre ? Elles, autrefois si romantiques raffinées exubérantes ! Shakespeare nous dit qu’elles peuvent libérer les passions et les actions les plus folles. Ibsen nous révèle qu’elles sont de nature à transformer les êtres. Molière nous la joue en réaction de parents gainés de traditions et d’intérêts mesquins. Tchekhov témoigne de compassion et d’humour féroce. Avec Feydeau, les roucoulades bourgeoises s’entrecoupent de gifles et de portes qui claquent. Chez Musset, on ne badine pas avec l’amour. Mais il faut en convenir, l’alchimie du temps modifie le vocabulaire amoureux, son décorum, ses approches. La communication entre les êtres est en berne, nous disent les personnages de Beckett. Nombre d’auteurs tirent de cette situation une source de comique décalé où le silence amoureux et l’incongru jouent leur rôle de missionnaire du cœur. L’époque est au langage saisi sur le vif, le superflu apparaît inutile dans l’utilitaire ambiant. Et que penser des technologies actuelles, (mails, texto) porteuses de nouvelles approches…? Contrairement à la vie quotidienne, les approches amoureuses au théâtre ne se jouent pas à deux mais avec un public. A celui-là, les comédiens liront et interpréteront des extraits de pièces drôles, émouvantes, surprenantes, de notre époque, bien sûr, sans négliger un coup d’œil au temps passé.

Avec Violaine Pillot, Bruno Le Guern, René Pillot, José Arias.