Jean-Marc Lanteri

mercredi 17 mars 2010 à 18h

Jean-Marc Lanteri lit Mark Ravenhill
Piscine (pas d’eau)
Editions Les Solitaires Intempestifs
version pour voix seule, avec le concours de Jo-Anna Dos Santos, oeil extérieur.

Ils sont nombreux, ils sont jeunes, ils sont passionnés.Hommes ou femmes, artistes alternatifs, ils forment un groupe, ils forment le Groupe. Désargentés et idéalistes, ils vivent de baignades à poils, de performances improvisées et de fraternité. Deux membres du groupe meurent, l’un du sida et l’autre du cancer, mais une autre devient riche et célèbre, une artiste mondialement connue, et tous, ils la haïssent pour avoir détruit l’équilibre de misère et de pénurie qui régnait entre eux. Elle les soutient financièrement, elle les invite tous à se baigner dans sa piscine, sa piscine, dans sa villa des pays chauds. Ils lui rendent visite. Elle les accueille. Ils dînent tous ensemble, ils festoient et ils se souviennent du passé, ils pleurent sur leur jeunesse perdue. Ils se couchent. Mais elle vient les chercher pour un bain de nuit, pour une baignade à poils, comme au temps de leur bohème commune. Ils se déshabillent au bord de la piscine et tout est comme avant. Les lumières du jardin sont éteintes.

Jean-Marc Lanteri
Jean-Marc Lanteri est auteur, traducteur et maître de conférences à l’université de Lille 3.
Il est directeur de la compagnie Bela Justic.
Boursier du Centre National des Lettres (1998 et 2006), il a écrit notamment Antigone (42), Les petites baleines de la côte est, Initiales D.J, L’oeil du jour et La Tristesse des Sentinelles. Ses pièces sont publiées aux Editions Espaces 34, Les Solitaires Intempestifs et La Fontaine. Il a traduit de l’anglais des pièces de Jim Cartwright, David Greig, Mark Ravenhill, Williamd Shakespeare et Enda Walsh.

Mark Ravenhill
Né en 1966, Mark Ravenhill est un des plus grands auteurs britanniques du courant « In yer face »  Drama.
Il est auteur résident au National théâtre de Londres. Après des études de théâtre à l’université de Bristol, il écrit une première pièce Shopping and Fucking créée par Joint Stock Compagny, et done le succès est considérable. Shopping and Fucking fait le tour du monde et la plupart de ses pièces sont traduites en une vingtaine de langues.
En français, Shopping and Fucking, traduit par Jean-Marc Lanteri, est publiée aux Solitaires intempestifs.
On citera notamment Some explicit Polaroids, Faust (is dead), Handbag, Product, Over there, the Cut.